Comment bien gérer les déchets médicaux ?

1277
Comment bien gérer les déchets médicaux ?

Aujourd’hui, l’objectif principal de chaque nation est d’aider activement à la lutte contre le COVID-19, un ennemi commun qui a été testé par beaucoup et méprisé par tous. Afin d’empêcher de nouvelles morts et la propagation de nouvelles maladies, une course mondiale à la vaccination sera lancée. Pour faire face aux déchets que ce COVID a laissés derrière lui, une autre course devrait porter sur des solutions environnementales.

Une augmentation significative des déchets médicaux

La production de déchets hospitaliers a augmenté de 30 à 50 % en France et aux Pays-Bas, et d’un pourcentage alarmant de 300 % dans des villes comme Madrid et Barcelone, selon les agences de gestion des déchets des communautés de Catalogne et de Madrid. Pour plus d’infos, faites confiance à cette société de collecte de déchets en suivant ce lien. Que signifie le fait que l’Amérique latine soit désormais l’épicentre de la pandémie de l’autre côté de l’Atlantique ? Sans aucun doute, la production de déchets infectieux qui augmente chaque jour et mais la production de déchets médicaux qui augmente aussi à un rythme hors du commun.

A lire en complément : Assurance santé : ce que vous devez savoir avant de signer

Quelles solutions pour traiter ces déchets ?

L’industrie devrait être capable de dépasser le schéma typique de la collecte, du traitement et de l’élimination des déchets infectieux pour promouvoir des meilleures pratiques grâce à des solutions qui prennent également en compte la préoccupation cruciale de la protection de l’environnement. L’incinération est l’une des plus anciennes technologies, mais malgré sa longue histoire et son utilisation répandue, elle crée en fait plus de problèmes qu’elle n’en résout avec des maladies rares

Selon l’OMS, les dioxines comptent déjà parmi les substances les plus toxiques pour l’homme sur terre. Dans le même ordre d’idées, des recherches menées démontrent que les personnes qui travaillent dans les usines d’incinération ainsi que celles qui vivent à proximité présentent des taux de substances toxiques nettement plus élevés dans leur organisme.

A lire en complément : Comment rentrer dans une Ifmk ?

Les risques sanitaires liés à une mauvaise gestion des déchets médicaux

La mauvaise gestion des déchets médicaux peut entraîner de nombreux risques sanitaires. Les déchets infectieux, tels que les aiguilles et les seringues usagées, peuvent causer des infections graves telles que le VIH ou l’hépatite B et C. Les produits chimiques utilisés dans certains traitements médicaux peuvent aussi être dangereux s’ils ne sont pas correctement éliminés.

Certains virus peuvent survivre dans les déchets médicaux pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Par conséquent, si ces déchets ne sont pas traités correctement, ils pourraient potentiellement propager des maladies contagieuses à la population environnante.

La pollution causée par une mauvaise gestion des déchets médicaux peut avoir un impact négatif sur l’environnement en général. Les produits chimiques toxiques rejetés dans l’air ou dans l’eau peuvent contaminer les sols et rendre inutilisable certaines surfaces de terrain.

‘Il faut traiter les déchets afin d’éviter tout risque sanitaire pour les professionnels de santé ainsi que pour la communauté environnante.’

Il incombe aux autorités compétentes • qu’il s’agisse du personnel soignant ou du gouvernement • de garantir une gestion appropriée des déchets médicaux afin de protéger la santé publique contre tous les dangers potentiels liés à leur manipulation irresponsable.

Les réglementations en vigueur pour la gestion des déchets médicaux

La gestion des déchets médicaux est régie par des réglementations strictement encadrées afin de garantir leur traitement sûr et efficace. Ces réglementations varient en fonction du pays ou de la région considérée, mais elles ont toutes pour objectif commun d’assurer une élimination appropriée et sécurisée des déchets médicaux.

Les réglementations en vigueur pour la gestion des déchets médicaux sont généralement basées sur trois principaux piliers : le tri, l’emballage et l’élimination.

Le premier pilier consiste à trier les différents types de déchets selon leurs caractéristiques spécifiques. Les différents types de déchets comprennent notamment les aiguilles usagées, les seringues, les compresses sales, les masques respiratoires ainsi que tous autres produits souillés ou contaminés. Le deuxième pilier implique l’emballage adéquat de ces différents types de déchets selon leur nature et leur catégorie.