Est-ce que les cheveux fins peuvent mener à une calvitie ?

64

La perte de cheveux est un problème qui touche de plus en plus les individus. Si vous n’êtes pas directement concerné, il se peut qu’une personne de votre entourage l’est. Malgré un nombre élevé de victimes, les manifestations diffèrent. Mode de vie, environnement, génétique, hormones … Autant de causes qui peuvent justifier une perte en densité capillaire.

Les causes des cheveux fins et de la perte de cheveux chez l’homme

A découvrir également : Comment vendre une pharmacie

Les causes de perte de cheveux et de cheveux fins trouvent leur source dans l’interruption du cycle de croissance. Notons que ce dernier comporte 3 phases :

  • la phase de repousse (anagène) ;
  • la phase de renouvellement de follicules (catagène) ;
  • la phase de repos (télogène).

A la fin du télogène, les cheveux tombent pour laisser un nouveau cheveu faire son apparition. Or, un cycle perturbé entraîne une chute de cheveux avant que la nouvelle phase ne soit encore prête.

A voir aussi : Comment alterner aspegic et Doliprane ?

Les causes sont nombreuses, tant l’hérédité que des pathologies sous-jacentes ou des causes environnementales (mode de vie malsain, stress …). Toutes ces causes peuvent être à l’origine du phénomène de cheveux fins, voire mener à une calvitie partielle et totale.

Voici une liste non exhaustive des autres causes de pertes de cheveux :

  • troubles hormonaux, notamment l’augmentation du taux de DHT, l’hormone sexuelle masculine.
  • régime extrême et malnutrition ;
  • troubles médicaux et génétiques comme l’alopécie areata ou la calvitie masculine ;
  • prise de médicaments et traitements, comme ceux pour soigner l’arthrite, les problèmes cardiaques, la radiothérapie ;
  • pollution de l’air ou de l’eau ;
  • stress ;
  • déformation excessive des follicules pileux, exposition aux traitements chimiques agressifs.

Les manifestations de la chute de cheveux chez l’homme

Les différentes phases de modification de la chevelure se font remarquer au fil des années. Elles peuvent se produire rapidement ou progressivement selon le patient. Il arrive même que ce phénomène ne soit pas la conséquence de la vieillesse et commence plus tôt, généralement dès 21 ans.

Voici quelques signes qui ne trompent pas :

  • Les cheveux sont plus clairsemés, sur une grande partie de la chevelure. Toutefois, bien que ce phénomène peut être inquiétant, il n’est pas obligé qu’il entraîne jusqu’à la perte de cheveux. En effet, une chevelure clairsemée sur le dessus du crâne est assez courante.
  • Une calvitie frontale commence à se profiler. Il s’agit d’une modification de la ligne de naissance des cheveux, et qui peut être un signe de perte capillaire. La modification commence au niveau du front, pour s’aligner aux temps, puis vers l’arrière du crâne.
  • La présence de zones de calvitie en plaques ou en forme circulaire sur le cuir chevelu se dessine. Il est possible de remarquer des zones chauves d’un diamètre similaire à une pièce de monnaie. Il s’agit d’une autre forme de chute de cheveux. Ressentir des démangeaisons à ce niveau est peut-être signe de dermatite, de psoriasis ou d’une autre pathologie cutanée.
  • La chute concerne une grosse touffe de cheveux remarquée sur l’oreiller au réveil, sur la brosse ou dans la douche.

Quels sont les types de traitement conseillés ?

Il existe plusieurs manières de traiter des pertes de cheveux, les cheveux fins et ceux clairsemés. La solution ultime reste la technique de La greffe de cheveux en Turquie, bien qu’elle ne soit accessible que sous conditions.

Dès les premières chutes constatées, il est conseillé de consulter un médecin ou un trichologue. Cela permet de diagnostiquer la cause, notamment s’il s’agit du résultat d’une prise de médicaments ou d’origine médicale. Si le patient suit un traitement, le praticien peut conseiller un autre médicament moins agressif.

Pour pallier une chute de cheveux, il est également recommandé de changer de coupe de cheveux. Cela permet de soulager la tension sur les racines, tout en camouflant les parties clairsemées.

Il existe également en pharmacie des traitements spécialement formulés pour lutter contre les cheveux fins. Ces produits cosmétiques aident les poils à pousser convenablement, avec un respect du derme et de la densité de chaque cheveu.

Il se peut que le praticien propose également des interventions médicales comme des injections de finastéride ou de stéroïdes.