C’est quoi un agent communautaire ?

14

Les agents communautaires jouent depuis plusieurs années un rôle primordial dans le domaine de la santé de proximité. Ils sont perçus comme des médecins. Même s’ils ont suivi des formations médicales, cela ne leur confère pas pourtant les attributs d’un médecin. Pour mieux appréhender ce métier, voici tout ce qu’il faut savoir.

C’est quoi un agent communautaire

Un agent de santé communautaire est une personne qui fait partie d’une collectivité donnée. Ce sont des hommes et des femmes qui bénéficient d’une formation précise pour faire la promotion de la santé. Leur niveau et fonction varient selon les pays qui les accueillent et le programme mis en place par les Nations Unies.

A lire aussi : Quel est le nombre de corps de la santé ?

Plusieurs noms leur sont attribués :

  • auxiliaires de santé communautaire ;
  • agents de santé des villages ;
  • distributeurs à base communautaire ;

Ils peuvent intervenir dans plusieurs domaines. Ils peuvent également administrer des soins, sans être réellement un professionnel du domaine. Ils sont généralement déployés auprès des personnes qui ont un faible revenu ou directement auprès des populations pauvres des nations sous-développées. Ces professionnels œuvrent pour améliorer l’état de santé des personnes de la collectivité.

A voir aussi : Quelles sont les qualités requises pour être infirmière ?

Le rôle des agents communautaires

Les agents communautaires jouent plusieurs rôles dans le domaine de la santé.

Éduquer

Ils ont souvent pour mission d’assurer l’éducation sanitaire de la collectivité dans laquelle ils sont affectés. Les sujets qu’ils abordent peuvent être relatifs à la reproduction dans le but d’aider les populations à contrôler le taux de natalité.

L’objectif est de leur permettre de mieux suivre les enfants et d’alléger leur pauvreté. Les études ont montré que leur intégration a considérablement impacté la planification familiale dans les zones défavorisées.

Ces professionnels sont aussi en mesure de parler également de la nutrition. Les pays à faibles revenus sont confrontés à de sérieux problèmes alimentaires. Ces professionnels ne sont pas là pour apporter de quoi se nourrir. Ils mettent en place une stratégie pour faire comprendre aux bénéficiaires qu’avec peu de moyens financiers, il est possible de manger de manière équilibrée.

Prévenir

La prévention fait partie des prérogatives des agents communautaires. À titre d’exemple, dans le but de limiter les maladies infectieuses, ils apportent des solutions probantes pour accompagner la collectivité à adopter les bons comportements.

Ils œuvrent aussi pour améliorer la santé maternelle et infantile afin de leur éviter certaines pathologies. Ils conseillent sur les questions liées aux petits garçons et filles et les prises de médicaments.

La prévention de la transmission du VIH entre la mère et son nourrisson fait partie également de leur rôle. Les enquêtes ont démontré par exemple que dans les pays subsahariens, le taux de contamination a complètement baissé grâce à ses agents communautaires.

Les femmes atteintes de la maladie du SIDA bénéficient de leur accompagnement. Ils parviennent à réduire la distance qu’elles peuvent émettre pour aller prendre les soins adéquats. Le but, c’est de les emmener à ne manquer d’aucun traitement afin que le bébé puisse naître sainement.

Suivre et encourager

Ces auxiliaires ne s’arrêtent pas qu’aux mots. Ils effectuent un suivi rigoureux pour s’assurer que le programme pour lequel ils sont en mission puisse réussir. Ces derniers n’hésitent pas à se déplacer pour rendre visite aux personnes déterminées et qui respectent les prescriptions. Pour ceux qui traînent les pas, ils trouvent les méthodes adéquates pour les encourager.