Malocclusion dentaire : comment le soigner ?

1374

Au nombre des maladies bucco-dentaires que l’orthodontie peut traiter, figure la malocclusion dentaire qui n’est rien d’autre qu’une anomalie au niveau de l’occlusion. En terme simple, il s’agit d’un alignement anormal des dents supérieures et inférieures. Vous souffrez de ce problème dentaire et vous aimeriez en savoir plus sur les traitements possibles qui existent ? Obtenez ici quelques astuces.

Quelles sont les causes de la malocclusion dentaire ?

nn
De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ce trouble de l’occlusion dentaire à savoir :

A voir aussi : Comment laver l'enfant qui a la varicelle ?

  • La perte de dents : lorsqu’une dent est perdue et n’est pas remplacée par un bridge ou un implant, elle a tendance à provoquer une malocclusion dentaire. Les dents adjacentes viennent occuper l’espace vide en se déplaçant ;
  • Les malformations congénitales de la mâchoire : dans le cas où la taille d’une mâchoire serait trop petite par rapport à celle des dents, cela peut aussi se traduire par un encombrement dentaire ;
  • L’habitude de pousser la langue vers l’avant et/ou de sucer le pouce : généralement, ces habitudes orales entraînent une avancée des dents de la mâchoire supérieure ;
  • Le bruxisme : il s’agit d’un mouvement inconscient de friction des dents au cours du sommeil qui peut provoquer une usure prématurée des dents et causer un déséquilibre au niveau des mâchoires.

Quels sont les différents types de malocclusion dentaire ?

Lorsqu’un dentiste comme le Dr Guy Cohen à Paris détecte une malocclusion, il la classe en fonction de la relation qui existe entre les premières molaires supérieures et inférieures. À cet effet, il existe trois grandes classes de malocclusion :

  • La malocclusion de classe 1 : dans ce type de malocclusion dentaire, les molaires supérieures chevauchent correctement les molaires inférieures, mais les autres dents sont trop espacées ou trop serrées ;
  • La malocclusion de classe 2 : ici, les dents supérieures sont placées plus en avant que les dents inférieures. On parle de rétrognathie ;
  • La malocclusion de classe 3 : la classe 3 suppose que les dents inférieures sont placées plus en avant que les dents supérieures. On parle de prognathie.

Comment soigner une malocclusion dentaire ?

nn
Pour soigner efficacement une malocclusion dentaire, il est important d’aller consulter un dentiste. Ce dernier pour préciser son diagnostic peut recourir à une radiographie donnant une vue d’ensemble de la configuration de la mâchoire et de l’alignement des dents. Pour déceler des anomalies au niveau du ménisque qui assure la mobilité de la mâchoire, une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est également utile.

A lire aussi : Quel examen pour la toxoplasmose ?

Après avoir établi le diagnostic, le dentiste peut vous orienter vers le traitement le plus adapté à votre type de malocclusion dentaire. À ce titre, plusieurs choix s’offrent à lui.

Le traitement orthodontique

En ce qui concerne la correction de tout trouble de l’articulé dentaire, le traitement orthodontique est le pilier. Parfois, ce traitement peut être simple et réalisé pendant quelques mois par des aligneurs dentaires. Mais dans d’autres cas, il peut nécessiter l’utilisation de faux palais, de vis d’ancrage, d’élastiques et de bagues traditionnelles.

Au cours du premier rendez-vous avec le praticien, un plan de traitement précis sera réalisé de manière à vous proposer une démarche claire. Par ailleurs, les gouttières dentaires types Invisalign permettent de réaliser des simulations numériques vous permettant de visualiser à l’avance les résultats attendus.

Les extractions dentaires

La réalisation d’extraction dentaire est nécessaire dans certains cas d’encombrements dentaires importants afin de dégager de l’espace sur les arcades osseuses. Il y a aussi l’extraction des dents de sagesse qui est également très fréquente. Cette opération peut être réalisée par chirurgien-dentiste en collaboration avec l’orthodontiste traitant.

Le traitement orthodontico-chirurgical

Le recours à une prise en charge chirurgicale est parfois nécessaire en raison des symptômes du patient. Cela permettra de corriger l’alignement des arcades. La collaboration entre l’orthodontiste et le chirurgien permettra de réaliser un traitement qui va allier une préparation orthodontique à une chirurgie orthognatique.

Ce traitement est souvent réalisé chez l’adulte jeune, mais aussi plus tard en cas de plainte esthétique importante ou d’apnée du sommeil.

Le meulage dentaire et les composites

Cette solution est adaptée aux patients qui ne veulent pas réaliser de traitement orthodontique. Ici, le dentiste va améliorer au mieux les troubles légers, sans pour autant pouvoir traiter les malocclusions importantes. Il s’agit plutôt d’un traitement palliatif.

Les symptômes et les conséquences de la malocclusion dentaire

Une malocclusion dentaire peut avoir des conséquences sur la santé et le bien-être du patient. Parmi les symptômes les plus fréquents figurent les douleurs au niveau de la mâchoire, du cou ou encore de la tête. Ces douleurs peuvent être intenses et récurrentes, impactant négativement la qualité de vie du patient.

Une mauvaise occlusion dentaire peut entraîner des troubles alimentaires. Les difficultés à mastiquer conduisent souvent à une sélection d’aliments mous qui ne sont pas forcément riches en nutriments essentiels pour l’organisme. Cela affecte aussi le processus digestif et peut causer des problèmes tels que l’aérophagie ou encore une digestion difficile.

Les patients atteints d’une malocclusion dentaire ont aussi un risque accru de développer des caries dentaires ainsi que différents problèmes gingivaux comme par exemple des saignements ou des inflammations chroniques. Effectivement, lorsque les dents ne sont pas alignées correctement, il est plus difficile pour le brossage quotidien d’éliminer efficacement toutes les particules alimentaires accumulées entre les interstices.

Certains cas graves peuvent être responsables de nombreux troubles fonctionnels tels qu’une respiration nasale insuffisante durant le sommeil, provoquant l’apnée obstructive du sommeil (AOS) qui entraîne une fatigue diurne excessive voire même une hypertension artérielle chez certains patients.

La malocclusion dentaire a donc un impact important sur la santé générale du patient, ainsi que sur son moral et son estime personnelle ; notamment lorsqu’il s’agit de sourire sans complexe. Vous devez consulter rapidement un dentiste en cas de doute afin d’obtenir une prise en charge adaptée et de prévenir l’apparition ou la progression des différents symptômes.

Les traitements orthodontiques pour corriger la malocclusion dentaire

Pour corriger une malocclusion dentaire, il est souvent nécessaire de recourir à un traitement orthodontique. Le choix du traitement dépendra de la gravité et de la nature de la malocclusion.

La première étape consiste en une évaluation clinique réalisée par le dentiste qui permettra d’établir un diagnostic précis. Cela inclut des examens radiographiques, photographiques ainsi qu’un bilan occlusal qui aideront à déterminer l’état général des dents et les anomalies existantes. Sur cette analyse, le praticien pourra élaborer un plan thérapeutique adapté au patient.

Les traitements actuellement utilisés pour corriger une malocclusion dentaire sont nombreux, ils vont des appareils fixes traditionnels aux aligneurs transparents tels que Invisalign.