Normes tension artérielle et exemple basse, normale, haute

23
Normes tension artérielle et exemple basse, normale, haute

La tension artérielle peut être basse, élevée ou normale. Si elle est trop basse ou trop élevée par rapport à la norme, cela peut causer des problèmes de santé. C’est pour cela qu’il faut y porter une attention particulière et la contrôler au moins une fois par an à partir de l’âge de 30 ans.

Qu’est-ce que la tension artérielle ?

La tension (ou pression) artérielle, c’est la pression exercée par le sang, qui est pompé par le cœur, sur les parois des artères. C’est cette pression qui permet de faire circuler le sang à travers tous les organes du corps, grâce aux muscles des parois artérielles. Cela permet d’alimenter les organes en oxygène et en nutriments, afin d’assurer leur bon fonctionnement.

A lire également : Quelles sont les études pour devenir kiné ?

Comment prendre sa tension ?

À chaque fois que vous allez chez le médecin, ce dernier vérifie systématiquement la tension. Si vous souhaitez prendre votre tension vous-mêmes, vous pouvez utiliser un tensiomètre. Vous pouvez vous en procurer en pharmacie facilement. Il existe aussi dans certaines pharmacies des bornes dédiées à la prise de tension.

Comprendre les chiffres

Après avoir pris votre tension, ou lorsque votre médecin le fait pour vous, deux chiffres vous sont donnés. Le premier chiffre est la pression du sang lors de la contraction de votre cœur, au moment où le sang est éjecté du cœur. On parle alors de pression systolique. Quant au second chiffre, il correspond à la pression du sang qui afflue dans les vaisseaux lorsque votre cœur se relâche et qu’il se remplit de sang. On parle alors de pression diastolique. Les pressions sont exprimées en mmHg, qui sont les millimètres de mercure. Une pression de 13/9 par exemple, se lira 130 mmHg pour la pression systolique et 90 mmHg pour la pression diastolique.

A lire aussi : Pourquoi faut-il prendre des compléments alimentaires ?

Les normes de la pression artérielle

La pression artérielle est dans la norme lorsqu’elle est inférieure à 14,5/9 ou 145/90 mmHg et supérieure à 10/7 ou 100 mmHg / 7 mmHg. Il faut savoir que la pression artérielle est généralement plus élevée chez l’homme que chez la femme jusqu’à la ménopause, puis c’est ensuite celle de la femme qui est en moyenne plus élevée que celle de l’homme.

Chez l’homme

De 20 à 39 ans, la pression artérielle chez l’homme en mmHg doit être de 107 et 69, puis de 111 et 74 de 30 à 39 ans. De 40 à 49 ans, elle doit être de 115 et 77, puis de 118 et 78 de 50 à 59 ans. De 60 à 69 ans, elle doit être de 120 et 75, puis de 123 et 70 de 70 à 79 ans.

Chez la femme

De 20 à 39 ans, la pression artérielle chez la femme en mmHg doit être de 101 et 66, puis de 105 et 69 de 30 à 39 ans. De 40 à 49 ans, elle doit être de 108 et 70, puis de 116 et 72 de 50 à 59 ans. De 60 à 69 ans, elle doit être de 120 et 71, puis de 128 et 70 de 70 à 79 ans.

Risques en cas de tension anormale

Nous allons voir quels sont les risques en cas de pression anormale.

La pression artérielle basse ou hypotension

Lorsque la pression artérielle est en dessous de 90 mmHg, on parle d’hypotension. Les principaux symptômes sont les vertiges et la fatigue, mais l’hypotension est peu dangereuse, contrairement à l’hypertension. Pour réguler sa tension, il suffit de boire plus d’eau, d’éviter l’alcool et consommer moins de sel.

La pression artérielle haute ou hypertension

Lorsque la pression artérielle dépasse 145 mmHg, on parle d’hypertension. Il n’y a pas de symptômes, c’est pourquoi la plupart des personnes ayant de l’hypertension artérielle ignorent qu’elles en ont. C’est la maladie cardiovasculaire la plus fréquente et c’est un facteur de risque important pour des pathologies vasculaires plus graves. Sachant que les maladies cardiovasculaires sont les principales causes de mortalité en France, il est important de la surveiller régulièrement.