Que faut-il savoir pour sa première consultation médicale au Canada ?

1189

Les cliniques sans rendez-vous sont en train de devenir la mode, avec plusieurs cliniques qui apparaissent partout au Canada. Elles sont la solution de choix pour la comptabilité des soins primaires pour les Canadiens. Découvrez ce à quoi vous devez vous attendre lors de votre première visite.

Évaluez la situation

·         S’il s’agit d’une véritable urgence vitale, appelez le 911.

Lire également : Quel aliment fait augmenter les globules blancs ?

·         Si vous avez un médecin de famille, vous pouvez essayer de prendre un rendez-vous.

·         Si vous n’avez pas de médecin de famille ou si vous ne pouvez pas obtenir un rendez-vous à temps, la meilleure solution est de vous rendre dans une clinique sans rendez-vous. Si vous devez vous rendre dans une clinique sans rendez-vous, voir sur le site doctr.ca pour trouver une clinique sans rendez-vous.

A lire aussi : Fabriquer son e-liquide tabac : Comment faire et quels produits utiliser

Allez en ligne

Bon, nous allons supposer que, comme de nombreux Canadiens, vous vous rendrez dans une clinique sans rendez-vous pour voir un médecin. Une clinique sans rendez-vous est essentiellement un établissement médical qui accepte les patients sans rendez-vous. Elles sont généralement situées dans un endroit pratique, parfois dans des endroits auxquels on ne s’attend pas, par exemple à l’intérieur des supermarchés.

Allez en ligne et obtenez des informations sur la clinique. Vérifiez les heures d’ouverture (elles varient beaucoup), vérifiez s’il y a des restrictions (par exemple, certains médecins ne voient pas les enfants) et surtout, vérifiez le temps d’attente s’il est disponible. Dans certaines cliniques, il sera de quatre heures, dans d’autres, il ne sera que de 30 minutes, tandis que dans d’autres, cela peut aller jusqu’à deux jours. Choisissez en conséquence si vous êtes flexible quant au lieu. Vous n’avez pas envie de passer une matinée assise dans une pièce remplie de malades.

N’oubliez pas de prendre votre carte de santé avec vous ! Si vous ne l’avez pas, vous devrez payer la visite.

S’enregistrer à la clinique

Poussez la porte et ne vous attendez pas à être accueilli par un être humain. Quelques cliniques ont un réceptionniste, mais la plupart ont simplement un kiosque libre-service où vous devez vous enregistrer en fournissant des informations de base telles que votre nom, le numéro de votre carte de santé et la raison de votre visite. Un numéro vous est alors attribué. Vous pouvez maintenant vous asseoir près du flacon géant de désinfectant pour les mains et respirer les germes (ou prendre l’un des masques fournis et respirer vos propres germes).

Le temps d’attente varie vraiment. Vous vous ferez une idée en comptant le nombre de personnes dans la salle d’attente, mais n’oubliez pas qu’une consultation sans rendez-vous ne prend pas longtemps.

Rencontrer l’infirmière

À un moment donné, une infirmière vous appellera par votre nom et vous serez conduit dans une petite pièce pour une première évaluation. L’infirmière confirmera vos informations et vous interrogera sur vos symptômes. N’oubliez pas que vous êtes un nouveau patient ; mentionnez donc tout ce qui pourrait être pertinent dans vos antécédents médicaux ou dans votre histoire récente (par exemple si vous avez été à l’étranger, si vous avez été en contact avec une personne malade, etc.)

L’infirmière peut vérifier votre fièvre, votre tension artérielle, etc., et partir.

Préparez-vous à attendre encore un peu dans cette petite pièce.

Si vous êtes venu avec quelqu’un, cette personne peut rester avec vous tout le temps si vous le souhaitez.

Rencontrer le médecin

Le médecin finit par arriver. Allez droit au but. Vous devez lui expliquer vos symptômes, etc.

Les médecins ont chacun leur style. Certains vous diront ce qui se passe, d’autres partiront sans un mot et l’infirmière reviendra avec une ordonnance. Ils sont généralement cordiaux, mais très pressés et cela se voit.

Notez que les médecins ne prescrivent pas facilement ici. On vous dira souvent de prendre des médicaments en vente libre ou de « patienter ». Si vous avez besoin de tests médicaux supplémentaires (analyses de sang, radiographies, etc.), on vous enverra dans un autre établissement.

Il n’y aura pas de suivi et vous n’avez pas la garantie de revoir le même médecin si vous revenez, alors prenez toutes les informations dont vous avez besoin.

Et c’est tout ! Vous pouvez partir, si vous êtes couvert par l’OHIP (en Ontario) ou un autre système d’assurance maladie dans votre province, vous n’avez rien à payer.

Comprendre le système de santé canadien

Maintenant que vous avez compris comment se déroule une consultation médicale au Canada, il est temps de comprendre le système de santé canadien dans son ensemble. Le Canada a un système de soins de santé public et universel financé par le gouvernement fédéral et administré par les provinces.

Chaque province possède sa propre administration du système de santé publique qui couvre tous les résidents admissibles. Les citoyens canadiens sont automatiquement éligibles pour l’assurance maladie provinciale, tandis que les immigrants peuvent être admissibles après une période d’attente (qui varie selon la province).

Il y a certainement des avantages à avoir ce type de système en place, notamment la possibilité d’accéder à des soins gratuits ou peu coûteux. Il existe aussi certains inconvénients tels qu’une liste d’attente potentielle pour des procédures médicales non urgentes.

Si vous êtes nouveau au pays ou si vous voulez simplement connaître vos options en matière d’assurance maladie privée, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel qualifié tel qu’un courtier en assurance ou à votre employeur si cela s’applique.

Poser les bonnes questions au médecin

Lors de votre première consultation médicale au Canada, il faut poser des questions pertinentes pour vous assurer d’obtenir les informations qu’il vous faut. Poser les bonnes questions peut aussi aider le médecin à mieux comprendre vos préoccupations et à établir un plan de traitement approprié.

• Quel est mon diagnostic ?
• Pouvez-vous m’expliquer plus en détail ma condition médicale ?
• Quelles sont mes options de traitement ?
• Tous les traitements ont-ils des effets secondaires ? Si oui, quels sont-ils pour celui qui me concerne ? Et comment minimiser ces effets secondaires ?
• Combien coûte le traitement et sera-t-il couvert par l’assurance maladie provinciale ou privée s’il y a lieu ?

Il ne faut pas hésiter à poser toutes les questions qui viennent à l’esprit concernant votre santé. Les médecins sont là pour répondre aux préoccupations des patients, même si cela signifie prendre un peu plus de temps avec eux lors du rendez-vous.

Si possible, il peut être utile d’amener une liste écrite des problèmes que vous rencontrez ou encore la liste complète des médicaments que vous prenez • prescription et/ou en vente libre • pour éviter tout oubli pendant la visite.

Il faut se sentir à l’aise de poser des questions au médecin traitant. Si pour une raison quelconque, vous ne sentez pas que votre médecin répond bien aux préoccupations que vous avez soulevées, il faut changer de fournisseur.