5 façons de réduire la pollution de l’air

94
silhouette of building under white clouds during daytime

La question de la pollution de l’air est une problématique qui soulève de plus en plus d’inquiétudes. Afin de régler le problème, chacun d’entre nous devra faire des efforts dans ce sens. Alors, comment réduire la pollution de l’air ? Retrouvez dans cet article la réponse à cette préoccupation.

Achetez des véhicules écoénergétiques ou électriques

Si vous désirez acheter un véhicule, pensez à ceux économes en carburant ou aux véhicules électriques. Les véhicules à essence et à diesel ont pour défaut de libérer des polluants atmosphériques toxiques. Ce qui a pour effet d’augmenter le niveau de pollution atmosphérique.

A voir aussi : Les culottes menstruelles : comment faire le bon choix ?

Contrairement à ce que beaucoup pense, recharger un véhicule électrique est beaucoup moins coûteux que de faire le plein de carburant pour les divers besoins voyages. Le recours à des sources d’énergie renouvelables a des rendements bénéfiques pour l’environnement.

En opposition aux voitures à essence, les véhicules électriques ne demandent que très peu d’entretien. Ceci est notamment dû au fait qu’ils possèdent moins de pièces mobiles que les moteurs à essence. Ce qui implique que le coût annuel d’exploitation d’une voiture électrique est beaucoup plus faible que celui d’une voiture à essence.

A lire également : Par quels moyens faire une récupération-bien-être-drainage musculaire ?

Plantez des arbres

En plus de vous procurer de l’air frais, les arbres améliorent sa qualité en absorbant le dioxyde de carbone qui y est présent afin de produire de l’O2. Il est connu de tous que l’O2 est un élément indispensable à la vie sur terre. En plus de ce rôle, l’O2 a pour fonction de préserver la couche d’ozone. La couche d’ozone quant à elle préserve notre écosystème des rayons UV qui lui sont nocifs. Planter de la verdure est donc l’un des moyens les plus efficaces pour réduire les impacts de la pollution atmosphérique.

Éteignez les lumières non utilisées

Dans la lutte contre la pollution atmosphérique, il est primordial de ne pas gaspiller de l’énergie. Prenez donc la peine d’éteindre vos lumières lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Le fonctionnement des centrales électrique repose principalement sur des combustibles fossiles qui, une fois brûlé libèrent des gaz nocifs. Ce qui bien évidemment contribue significativement à la pollution de l’air. Éteindre vos lampes quand elles ne sont pas utilisées favorise un tant soit peu la réduction de l’énergie électrique produite.

Passez à l’énergie solaire

En restant dans l’optique d’économiser de l’énergie, l’énergie solaire se révèle être la meilleure alternative. L’énergie solaire contribue grandement à la réduction des gaz à effet de serre. Son utilisation peut favoriser l’amélioration de la qualité de l’air tout en réduisant la consommation d’eau causée par la production d’énergie.

Les combustibles fossiles brûlés pour la production d’énergie libèrent dans l’air du dioxyde de soufre, du CO2 et du NO2. Chacun de ces composés dégrade non seulement l’air que nous respirons mais également la planète sur laquelle nous vivons. Raison de plus pour passer à l’énergie solaire.

Réduire la consommation de tabac

En plus d’être dangereux pour votre santé, fumer conduit à la pollution de l’air. Ce qui affecte les personnes qui vous entourent. Afin de réduire les effets de cette pollution, vous pouvez vous servir des zones fumeurs. Ces zones vous permettent de limiter  les effets de la fumée émise par votre cigarette à un petit espace.  Cette action bien que petite contribuera à une réduction de la pollution de l’air.