Comment bien rédiger un texte argumentatif ?

15

Pour convaincre comme vendre, la construction d’un texte argumentatif défend ce que vous présentez.

Aidez-moi à rédiger mes documents administratifs Pour

Lire également : Comment étirer le ventre ?

mettre en évidence vos arguments comme ils devraient l’être et donner à vos documents la force qu’ils méritent, Officéo vous fournit un résumé des meilleures pratiques en matière d’écriture de texte informatif, appliquées au rsquo  ; univers administratif. Pistes pour choisir correctement vos arguments, conseils éditoriaux et listes de contrôle ultimes pour tout éblouir : préparez-vous à briller.

Contenu

Lire également : Pourquoi le sang des règles est marron ?

  • Choisir les bons arguments pour persuader
  • 12 conseils pour rédiger une liste de contrôle de texte argumentatif
  • pour aveugler

  • votre cas

Les bons arguments pour convaincre

Un document réfléchi et bien écrit stimule la dynamique de l’entreprise. Alors, comment peut-on présenter ses dossiers et persuader les autresd’accepter ses propositions ? Voici quelques règles simples pour vendre vos idées efficacement .

Dans l’économie, il faut parfois préparer des arguments en faveur d’un cas particulier. Quiconque conçoit doitveiller au respect de sa position et, le cas échéant, donner suite aux recommandations. L’ efficacité du texte dépend du soin de votre préparation .

Questions préparatoires****-0Votre ou vos

personnes-ressources poseront des questions après avoir reçu le texte. Si vous les anticipez, vous pouvez acheminer votre texte ou même votre stylo.

  • Quelle est votre suggestion ?
  • Quels sont les avantages ?
  • Combien ça coûte ?
  • Quels sont les faits, les chiffres, les prévisions et les hypothèses dont vous parlez ?
  • Pourquoi changer la méthode ? Qu’est-ce qui va changer les habitudes de travail
  • Comment cette proposition est-elle une meilleure alternative ?
  • Comment le changement se déroulera ?
  • Des obstacles sont-ils prévus ? Comment sont-ils surmontés ?
  • Des alternatives sont-elles explorées ?
  • Qui mettra en œuvre cette proposition et quand ?

12 conseils pour rédiger un texte argumentable

1 — Discutez des points clés de votre sujet

******

Votre position doit être claire et confirmée. Dans les affaires, un cas peut être basé sur beaucoup de choses. Dans l’avis qui sera exprimé après un conseil d’administration, un projetà envoyer à vos superviseurs pour un discours au TCST ou l’introduction d’un nouveau processus au bureau . L’essentiel est qu’un texte soit axé sur un sujet.

2 — Développer la thèse choisie

****2

Une fois votre position clairement définie, spécifiez les arguments qui soutiennent vos commentaires sans passer à l’écriture seulement.

3 — Créez un plan logique et clairs

****3

Lors d’un examen qui vous demandait de répondre à un sujet spécifique pour en prendre note : cette fois, vous devez argumenter par les idées que vous avez précédemment sélectionnées. Tout comme votre examen a été fait en fonction de l’agencement général de votre texte à l’école, vos lecteurs évalueront la solidité de vos arguments au sujet de leur mise en page globale et de leur cohérence. Rien n’est mieux que le design pour clarifier vos idées.

4 – Façonner la

transition****4

Vous mettez en évidence la séquence de vos idées avec une transition minutieuse. La clarté de votre discours apparaît, les phrases sont plus agréables à lire, le message est mieux compris.

5 – Utilisez des connecteurs logiques

sans les abuser. La fluidité est plus importante que la nécessité de régler les deux ensembles de connecteurs. Si nécessaire, lisez votre texte à haute voix ou reluez-le à partir d’une tierce personne pour une vue externe.

6 — Illustrez vos arguments

****** 6

Une image vaut mieux que mille mots. Afin de ne pas perdre l’interlocuteur, un exemple concret dans votre entreprise est toujours utile. Vous expliquez votre point de vue sans fatiguer le lecteur et donner du poids à votre argument prêter.

7 — Spécifiez d’autres personnes ou

faits****7

Un peu comme l’illustre l’exemple, car certaines informations ou citations affectent la sensation générale de votre texte. Vous donnezautorité à l’argument, vous gagnez laconfiance du lecteur et/ou de l’auditeur.

8 – Utilisez un

vocabulaire clair****8

Le jargon est pour le jargon. Adhérer à un collègue ou à une équipe spécifique de votre entreprise ne signifie pas limiter la compréhension. Certains acronymes peuvent vous être familiers et évidents, tandis que d’autres n’en ont jamais entendu parler.

Tous les noms d’outils, les informations d’identification de processus ou les informations d’identification de document internes se produisent ? Assurez-vous d’appeler chaque terme « jargone », précisez si ces mesures devraient être utilisées absolument. Déplier un acronyme ou qualifier une fonction entre parenthèses ajoute quelques mots à votre texte, mais simplifie grandement la compréhension du mot.

9 — Donner la préférence aux phrases courtes

****9

Français tolère les phrases longues, le lecteur un peu moins. Si un texte est long, des phrases et des mots sans fin sont intimidés, voulez-vous aller à la fin ? Peu probable. Si vous l’avez forcée et forcée, avez-vous une expérience agréable de celui-ci ? Pensez à votre texte d’argument, faites attention à ne pas perdre l’interlocuteur sur le chemin. Allez tout droit jusqu’au point.

10 — Éviter le « moi » systématique

****10

formules impersonnelles sont plus appropriées dans un cadre formel. Dans les situations commerciales ou formelles, les phrases personnelles doivent être Évitez.

11 — Considérant l’

introduction

L’introduction peut être présentée de la manière suivante : Sujet, Sujet posé, Thèse, puis Sujet partagé. Les approches scolaires assorti d’une annonce de plan devraient être utilisées avec précaution. Si nécessaire, rédiger une phrase résumant la partie touchée pour annoncer un plan. Des formules telles que « Première » ou « Dans la deuxième partie » ne sont pas recommandées : aller directement au point.

12 — KURE LA CONCLUSION

Une synthèse des arguments fait toujours une bonne conclusion. Dans le cas d’un texte argumentatif, l’ouverture du sujet n’a aucune raison d’apparaître. Votre point de vue est défini, et enfin, vous devriez commencer à la fin de vos idées sans avoir à donner au lecteur du matériel supplémentaire pour la réflexion.

La conclusion doit rester positive. Il exprime clairement ce que le conseil d’administration, le comitéou votre personneldevraient faire.

Liste de contrôle pour aveugler votre terrain de jeu

  • Savez-vous ce que vous voulez obtenir ?
  • Croyez-vous en vos arguments ?
  • Tous les faits recueillis dans le texte écrit ont-ils été vérifiés ?
  • Quels sont les arguments les plus forts ?
  • Quels sont les arguments contre votre raisonnement ?
  • Pourquoi la situation doit-elle changer et comment votre texte argumentatif répond à un problème ?
  • Qui sera affecté par vos arguments ? Les syndicats ? Un service spécifique de l’entreprise ? Votre collègue est à droite ?
  • Existe-t-il des alternatives ?
  • Les questions financières ont-elles été abordées ?
  • Quand est le meilleur moment pour ajouter votre texte argumentatif présent ?
  • Vos idées étaient bonnes au moment de l’écriture, sont-elles toujours bonnes ?

Pour avancer sur ce sujet et perfectionner votre maîtrise ou réviser vos compétences, Officéo propose des contenus similaires :

  • Le secret d’une écriture de texte efficace dans les entreprises Rédaction
  • de

  • texte professionnel en 7 étapes faciles

Besoin d’aide pour écrire un document administratif ? Et si vous déléguez un peu pour vous concentrer sur la fin ? Officeo prend soin des fonds et vous prenez votre cœur dans votre main.

Je suis intéressé par