Comment choisir une blouse blanche de chimie ?

864

Avec tous les types de blouses blanches de chimie qui existent, il peut parfois être difficile de savoir ce dont vous avez besoin. Après tout, vous ne voulez certainement pas vous présenter à votre laboratoire de chimie avec une blouse en polyester-coton et risquer de vous exposer à de graves brûlures. Alors, comment choisir la blouse qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide comment choisir la bonne blouse blanche pour la chimie.

Types de blouses blanches de chimie

Les blouses blanches de chimie sont généralement classées en fonction de la protection qu’elles offrent. Par exemple :

A voir aussi : Rendez accessible votre établissement aux handicapés et PMR

  • Résistantes aux éclaboussures (ou aux liquides)
  • Résistantes aux produits chimiques
  • Résistantes au feu
  • Résistante à la chaleur
  • Résistant à la déchirure

Blouse blanche de chimie : Qu’est-ce qui est le mieux ?

Une bonne blouse blanche de chimie est à la fois fonctionnelle et bien ajustée. Les meilleures blouses blanches de chimie :

A lire également : Psychologue et neuropsychologue : quelles différences ?

  • Vous protègent bien, sans vous gêner avec des vêtements amples
  • Vous offrent une bonne amplitude de mouvement
  • Offrent un espace de rangement adéquat avec une poche de poitrine et des poches latérales
  • Sont faciles à enlever, mais ne s’ouvrent pas accidentellement
  • S’attachent près du col (sauf si vous ne les utilisez pas pour vous protéger)
  • Sont confortables pour une utilisation tout au long de la journée.

Le modèle de blouse blanche de chimie qui vous convient le mieux dépend des risques auxquels vous êtes confronté et des autres EPI que vous portez.

Voici un checklist rapide des caractéristiques à prendre en compte lors de l’achat de votre blouse blanche de chimie :

  • Longueur des manches : vos manches doivent être suffisamment longues pour couvrir votre poignet lorsque vos bras sont étendus devant vous – mais pas trop longues pour que vous soyez obligé de les rouler.
  • Longueur de la blouse : Elle arrive au moins à mi-cuisse (idéalement au-dessus des genoux) et vous permet de vous asseoir et de vous lever facilement.
  • Poignets : Serrées, sans tissu lâche qui pourrait accidentellement entrer en contact avec des substances dangereuses. De préférence tricotées ou élastiques.
  • Boutons, fermetures éclair, velcro ou boutons-pression : Pour un retrait facile, les boutons-pression ou le velcro sont idéaux. Ce dernier se dégrade toutefois avec le temps.
  • Nombre et taille des poches : La capacité de rangement est suffisante pour répondre à vos besoins.
  • Matériau : Fournit une protection appropriée en fonction des dangers que vous pouvez rencontrer.

Quel tissu de blouse de chimie choisir ?

Les fabricants mélangent généralement deux ou plusieurs matériaux afin d’équilibrer les coûts et le niveau de protection. Les spécifications exactes du tissu de votre blouse blanche de chimie dépendent des dangers auxquels vous êtes confronté.

En bref, voici les types de matériaux couramment utilisés pour les blouses blanches de chimie :

  • Coton : Ces types de blouses blanches de chimie sont confortables et respirantes, mais ne sont pas ignifuges, sauf indication contraire. Les blouses blanches de chimie 100 % coton sont souvent utilisées dans l’industrie médicale.
  • Polyester : Il ajoute une certaine résistance aux liquides aux blouses, mais ne doit pas être utilisé en cas de risques d’inflammabilité.
  • Polycoton : Bon marché et durables, les blouses blanches de chimie en polycoton conviennent aux environnements de travail dépourvus de flammes nues ou de matériaux pyrophoriques.
  • Nylon : Solide et léger, il offre une certaine protection contre les liquides.
  • Modacrylique : Offre une bonne protection contre les produits chimiques et les solvants, ainsi qu’une résistance naturelle au feu.
  • Rayon : Moins cher que le coton à 100 %, mais similaire en ce sens qu’il n’offre pas une grande résistance aux liquides ou au feu.
  • Polypropylène : Couramment utilisé pour les blouses blanches de chimie jetables, il offre une grande résistance aux liquides. Il est surtout utilisé dans les environnements non dangereux, comme les salles blanches et la manipulation des animaux.
  • Tyvek : très durable, résistant à la déchirure et imperméable. Utilisé dans les combinaisons de protection contre les matières dangereuses ou dans les environnements industriels présentant des risques de particules fines (comme l’amiante).
  • Nomex : C’est la principale blouse blanche de chimie ignifuge et résistante aux fluides utilisée aujourd’hui. Combiné au Shieldtec, il offre à la fois une résistance aux produits chimiques et au feu. C’est l’un des choix les plus coûteux sur le marché, mais il est idéal pour les environnements présentant des risques chimiques et inflammables extrêmes.