Quels sont les implants remboursés par la sécurité sociale ?

88

En cas de pose d’implant pour un besoin de santé, la sécurité sociale peut assumer partiellement ou totalement les frais. Cependant, ce soutien est limité à certains implants, d’autres types d’opérations ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Pour différentes raisons, cette institution restreint les conditions d’éligibilité à ses subventions. Quels sont donc les implants remboursés par la sécurité sociale ? Afin de le découvrir, lisez la suite de cet article.

Listing des implants remboursables

Plusieurs types d’implants sont éligibles à un remboursement des frais sont par la sécurité sociale.

A découvrir également : Avantages des services d'aide à domicile

Les implants mammaires

La sécurité sociale se charge des frais d’implants mammaires uniquement lorsqu’il s’agit de chirurgie réparatrice ou d’un cancer du sein. Par contre, toute opération destinée à une augmentation mammaire ou un arrangement esthétique n’est pas considérée par l’instance.

Ici le remboursement n’est pas immédiat, il nécessite l’accord préalable d’un médecin ainsi que l’envoi d’une requête à la sécurité sociale. Dans cette requête figurera une demande de pose d’implant mammaire accompagnée des raisons justifiant cette chirurgie.

A lire aussi : L'importance de choisir un matelas haut de gamme pour une personne âgée

Si la sécurité sociale considère votre requête comme une chirurgie réparatrice alors les frais seront remboursés à 70 %. Cependant, seuls les honoraires de chirurgie sont remboursés, si éventuellement les honoraires sont exorbitants, le surplus ne sera pas pris en charge.

Les implants contraceptifs

Pour obtenir un remboursement dans le cas des implants contraceptifs, il est nécessaire de posséder une prescription médicale. En plus, vous devez adresser une demande à la sécurité sociale. Après étude et approbation de votre requête, l’instance prend en charge 65 % des frais à rembourser.

Les implants capillaires

La calvitie ou perte des cheveux est un problème naturel qui affecte généralement les personnes âgées. La pose d’implant capillaire est donc considérée comme une opération esthétique exclue par les critères de la sécurité sociale.

Néanmoins, il existe des exceptions pouvant faire rembourser des implants de cheveux. Par exemple, pour une calvitie forcée suite aux maladies comme l’alopécie cicatricielle, l’opération est prise en charge par la sécurité sociale qui rembourse tout.

Cas particulier des implants dentaires

Généralement, ces implants ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, car ils sont considérés comme hors nomenclature” donc non vitaux. Néanmoins, il existe quelques exceptions à la règle. Par exemple, les patients souffrant d’une agénésie multiple ont droit à un remboursement pour l’opération de pose d’implant dentaire.

De plus, les prothèses dentaires sont prises en charge si elles apparaissent sur la liste des actes et prestations remboursables. Dans ce cas, elles bénéficient d’un remboursement à 70 % basé sur le “tarif sécu”. Par ailleurs, il faut rappeler que poser un implant comporte plusieurs éléments :

  • le pilier sur lequel est fixé l’implant ;
  • l’implant proprement dit ;
  • la couronne à fixer sur l’implant : partie visible de l’implant.

Cette dernière bénéficie du remboursement à 70 % sur un montant de base de 120 €, donc une subvention de 84 €. Aussi, ce remboursement est fait selon le prix des matériaux de la couronne. Toutefois, la sécurité sociale le soumet à deux conditions. Les dents piliers doivent être abîmées et la couronne doit posséder une base métallique.

La pose de couronne dentaire est parfois remboursée intégralement par la sécurité sociale. Cependant, les couronnes sur les dents de lait, couronnes préfabriquées et couronnes à recouvrement partiel ne sont pas prises en charge.

La règle pour recevoir ce remboursement est simple. Le patient doit soumettre à la sécurité sociale une lettre indiquant le besoin d’implant de couronne dentaire. Au cas où ledit patient disposait déjà d’un implant, il lui faudra prouver dans sa lettre l’usure de l’ancienne couronne.

Conditions d’éligibilité à ce remboursement

Concernant la santé, la prise en charge par la sécurité sociale d’une opération d’implant est soumise à certaines conditions. Il faut :

  • détenir un contrat à la sécurité sociale ;
  • prouver que l’implant présente un aspect vital ;
  • recevoir une prescription d’implant de la part d’un médecin.

En effet, seules les opérations d’implants jugées impératives sont remboursées par la sécurité sociale. Cette dernière ne prend pas en charge les implants qui ne revêtent aucun caractère vital. Autrement dit, les implants posés par plaisir, pour l’esthétique ou n’importe quelle autre raison n’ayant aucun lien avec la santé ne sont pas remboursés.