Transport sanitaire et médical : zoom sur les différentes solutions disponibles et leurs spécificités

831
taxi

Les besoins en matière de transport sanitaire ayant largement augmenté ces dernières années, des solutions dédiées ont été mises en place afin de permettre aux patients de bénéficier de moyens de déplacement plus sûrs et mieux adaptés à leurs attentes. Bien sûr, chacun est toujours libre de choisir son mode transport et/ou de se rendre par ses propres moyens à ses rendez-vous médicaux.
Toutefois, lorsque cela n’est pas possible, les malades et les personnes nécessitant un moyen de locomotion adapté à leur état de santé peuvent actuellement recourir à d’autres options pour pouvoir se déplacer dans le cadre de soins, d’examens médicaux ou encore de contrôle médical prescrit par un médecin. Dans cet article, nous avons décidé de passer en revue chacune de ces solutions alternatives.

Le taxi conventionné

Créés pour assurer un TAP (transport assis personnalisé), les taxis conventionnés sont une solution de transport sanitaire et médical particulièrement sollicitée actuellement. Les véhicules diffèrent des taxis « classiques » par le fait qu’ils disposent d’une convention avec la CPAM (Caisse primaire d’assurance).

A découvrir également : Facettes dentaires : quel prix pour un beau sourire ?

Cet accord fait qu’ils peuvent transporter des patients. Les voitures sont spécialement aménagées pour répondre aux besoins des malades et des personnes à mobilité réduite ou nécessitant une assistance médicale pendant le trajet. Les conducteurs, eux, sont formés pour garantir un transport sécurisé et respectueux des impératifs médicaux.
Si le taxi conventionné constitue une option intéressante pour les patients, c’est aussi parce qu’il présente un important avantage : la prise en charge et le remboursement des frais de déplacement par la CPAM. Selon la situation du patient et sous certaines conditions, l’assurance peut rembourser partiellement ou intégralement les coûts liés aux transports sanitaires ou, voire même, s’en acquitter directement (le système du tiers payant ou dispense d’avance des frais).

Ainsi, si vous résidez dans le département des Yvelines en région Île-de-France, par exemple, vous pouvez faire appel à un taxi pris en charge par la CPAM à Bazemont pour vos déplacements médicaux. Assurez-vous que votre médecin établisse une prescription médicale de transport en fonction de votre état de santé (situation médicale, degré d’autonomie et autres) avant que le déplacement soit réalisé.

A voir aussi : Comment soigner l'arthrose avec des produits naturels ?

Le VSL (Véhicule sanitaire léger)

Tout comme le taxi conventionné, le VSL est aussi une solution destinée à garantir un transport assis et non médicalisé. Le moyen de déplacement s’adresse généralement aux patients dont l’état de santé nécessite une surveillance médicale rapprochée pendant le trajet. C’est la raison pour laquelle il est souvent sollicité dans la plupart des cas de soins récurrents où un malade doit être transféré du domicile vers un centre de soins.

En principe, les VSL sont utilisés pour les transports réguliers non urgents (les rendez-vous et consultations médicaux réguliers, les dialyses, les chimiothérapies, les séances de rééducation, etc.). À l’instar des ambulances légères, les voitures sont généralement aussi dotées d’équipements dédiés et de matériels médicaux de base afin d’assurer le confort et la sécurité des patients tout au long des trajets.