Comment organiser le maintien à domicile ?

236
Comment organiser le maintien à domicile ?

Alors que la question de la fin de vie revient dans l’actualité, elle ranime des débats et des questions de fond. Des sujets sensibles qu’il faut pourtant bien aborder. 

Plus de 13 millions de seniors en France

La France vieillit, et de manière assez nette ces dernières années, car les seniors sont de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, dans l’Hexagone, 20% de la population a plus de 65 ans ! Cela représente plus de 13 millions de personnes. Et parmi eux, certains sont en bonne santé, en forme et sans problème particulier, quand d’autres souffrent de maladie qui entraîne en général une perte d’autonomie. Ils souffrent de certaines maladies dues à l’âge, ou de maladies chroniques, ou encore de handicaps et de dégénérescence intellectuelle. Beaucoup de causes peuvent entraîner une perte du tonus, une perte d’autonomie, à des degrés divers. Tous les seniors concernés ne doivent pas être hospitalisés, en revanche ils nécessitent des soins au quotidien. Certains partent en maison de retraite ou en Ehpad (plus d’informations sur la différence entre les deux ici), mais beaucoup de patients refusent catégoriquement cette option. Alors que faire ? 

A lire en complément : C'est quoi le dîner ?

Une aide précieuse au quotidien

Quand la personne est encore indépendante, il est possible d’organiser son maintien à domicile. Comment faire ? Tout un réseau composé de professionnels de santé permet à un patient d’être suivi au quotidien, d’être soigné et équipé d’ailleurs si besoin (fauteuil roulant ou lit médicalisé par exemple), mais aussi d’être entouré et aidé. C’est le principe même du service d’aide à domicile, qui accompagne ces personnes-là au quotidien. Elles peuvent avoir besoin d’aide pour le ménage, pour les lessives et les autres tâches ménagères, mais aussi pour faire les courses et pour préparer les repas. Les aides à domicile les accompagnent également pour leur tenir compagnie au domicile, ou même à l’extérieur pour faire quelques courses ou pour rejoindre un parc ou quelqu’un de la famille. Quand ces tâches sont bien gérées, c’est une grande aide pour les seniors en perte d’autonomie qui ne peuvent plus s’en occuper elles-mêmes. 

Et les soins alors ?

En cas de maintien à domicile, inutile d’aller chez le médecin ou au laboratoire, c’est le professionnel de santé qui se déplace. Ainsi, le patient peut être visité plusieurs fois par jour pour surveiller les constantes et administrer les principaux soins. L’infirmière, le kiné, l’aide-soignant sans oublier le médecin généraliste : tous se déplacent dans le cadre du maintien à domicile. Et ils se concertent régulièrement pour le suivi du dossier et améliorer la prise en charge si besoin.

A lire également : Comment choisir son horloge d’Alzheimer ?

Combien ça coûte ?

Une question importante à se poser, d’autant que les retraités ont tendance à diminuer et les prix à augmenter. Mais heureusement, en France, il existe des aides et des allocations spécifiques pour ce genre de cas. Sans elles, le maintien à domicile coûterait une fortune au patient et seule une poignée de très riches pourraient s’offrir de tels soins. Il faut se rapprocher de la Caisse d’allocation familiale pour bénéficier du minimum vieillesse et d’aides pour ce type de situation. Les mutuelles peuvent également participer à la prise en charge et permettre un maintien à domicile.