Les aides pour les personnes âgées à domicile en cas de maladie

122
person holding white and gold tube bottle

Les personnes âgées se trouvent plus fragiles au fil des temps. Certaines n’arrivent plus à se déplacer convenablement. Elles ont besoin d’être assistées à tout moment et donc à domicile. Cette assistance est encore plus importante lorsque la personne âgée est malade. Dans le cas échant, qu’elles sont les aides dont elle peut bénéficier ? Découvrez ici les aides pour les personnes âgées à domicile en cas de maladie.

L’allocation personnalisée d’autonomie

Pour permettre aux personnes âgées de faire face à des dépenses liées à leur entretien, l’Etat a mis en place l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Il s’agit d’un procédé qui permet aux personnes ayant plus de 60 ans de financer leur besoin d’aide à domicile. Ces personnes ne sont généralement plus autonomes. Elle utilise alors cette allocation pour engager les services humains.

A voir aussi : Ehpad et maison de retraite : quelles différences ?

En effet, après 60 ans, il est difficile aux personnes de faire des courses. Cela devient plus impossible en cas de maladie. Il est alors important qu’elles trouvent une aide à domicile à leur charge pour les aider à tout faire. Avec l’APA, les personnes âgées peuvent parvenir à payer des frais pour les établissements d’accueils de façon temporaire.

Aide-ménagère à domicile

Les personnes âgées et dépendantes ont le droit de faire recours à une tierce personne pour les aider. En général, les personnes âgées sont limitées dans les travaux suite à leur état de santé. Elles ont alors besoin d’une aide humaine pour les aider à faire le thé, les courses, préparer le repas, et même faire des démarches administratives. Pour bénéficier de cette aide, il faut :

A voir aussi : Quelles sont les garanties de la complémentaire santé solidaire ?

  • avoir entre 60 et 65 ans minium ;
  • être incapable de faire les tâches ménagères ;
  • avoir une ressource inférieure à 916,7 € chaque mois ;

Une personne âgée et malade ne peut pas bénéficier d’une aide-ménagère si elle bénéficie déjà d’une APA.

Le service de soins à domicile

Dans le cas d’une nécessité absolue, un médecin peut prescrire une assistante infirmière à une personne âgée et malade. Il s’agit du service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) prévu pour les personnes alité ayant environ 85 ans. Toutefois, dans le cas d’un handicap ou d’une maladie chronique, il est possible pour les personnes moins de 60 ans de bénéficier de ce service. Cette aide survient généralement après une hospitalisation. Cela permet au médecin-conseil de la sécurité sociale de suivre de près l’évolution de l’état de santé de la personne.

En effet, le service social SSIAD dispose de personnes qualifiées avec les compétences requises pour prodiguer des soins médicaux. Ainsi, ce programme prévoit pour les personnes âgées et malades des infirmières et des aides-soignants diplômés d’Etat. Chacun de ces personnes est en mesure de prodiguer des soins infirmiers et/ou de soins d’hygiène selon la formation de base reçue. Pour bénéficier du SSIAD, il faut que le médecin traitant trouve nécessaire et prescrive le soin à domicile à une personne âgée. Il devra adresser une demande de prise en charge à la caisse d’assurance maladie. Il est possible de combiner le SSIAD avec l’APA. Cependant, le montant de l’APA est revu à la baisse.

L’hospitalisation à domicile

Après avoir subi une intervention dans un hôpital, une personne âgée et malade peut bénéficier d’une hospitalisation à domicile (HAD). Il s’agit d’un système qui autorise la personne âgée et malade à continuer son traitement à domicile, mais sous une surveillance étroite et permanente. Ainsi, le séjour à l’hôpital est revu à la baisse. Cependant, une équipe médicale est déployée pour les assister à domicile. Celle-ci est accompagnée du matériel nécessaire pour continuer le traitement à domicile. L’hospitalisation à domicile est couverte à 80 % par l’assurance maladie de la personne âgée. Dans le cas d’une affection de longue durée, la couverture des frais passe à 100 %. La condition pour bénéficier de l’Hospitalisation à domicile est définie par l’établissement hospitalisant le patient.

Aide au retour à domicile

Dans certains cas, il est prévu une aide au retour à domicile après hospitalisation des personnes âgées et malades. Elles bénéficient d’une assistance médicale pendant trois mois. Cette aide n’est accordée qu’aux retraités ayant plus de 55 ans et qui sont affiliés au régime général. Le service social hospitalier doit envoyer une demande d’aide à la caisse de retraite pendant le séjour de la personne âgée à l’hôpital.