L’impuissance masculine : quels remèdes ?

20

Aussi appelée dysfonction érectile, dyrésection, insuffisance érectile, l’impuissance masculine est l’incapacité pour un homme de produire ou de maintenir une érection assez forte pour une relation sexuelle accomplie en rendant impossible en particulier la pénétration vaginale. D’après les sondages, au moins 11 % des Français souffrent d’impuissance ou de dysfonctionnement érectile. Et la mauvaise nouvelle est que ces chiffres qui sont en constante hausse.

Or, les conséquences de cette dysfonction érectile sont néfastes pour la vie de couple, la vie sexuelle ou encore l’estime de soi. Heureusement, il est tout à fait possible de soigner ce trouble après l’avoir détecté. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’impuissance masculine.

Lire également : L'argile verte, un atout contre l'inflammation

Insuffisance érectile : qu’est-ce qui provoque ce trouble ?

nn
Les causes de la dyrésection peuvent avoir plusieurs origines à savoir : organique, chimique, psychologique et psychosociale. On vous détaille tout.

Les causes organiques ou physiologiques

Les causes physiologiques renvoient à toutes les maladies susceptibles d’affecter l’état de santé général du patient. En effet, le pénis est un organe qui se met en érection lorsqu’il se gorge de sang. Pourtant, il existe certaines affections qui nuisent au bon fonctionnement des vaisseaux sanguins.

A lire en complément : La prévention de l'infection de dent de sagesse

Cela a pour conséquence d’impacter la circulation sanguine qui par ricochet agit sur la fonction érectile. Au nombre de ces maladies qui constituent des causes connues de l’impuissance chez l’homme, nous pouvons citer :

  • les maladies cardiovasculaires ;
  • le diabète ;
  • le cancer de la prostate ;
  • l’hypertension artérielle ;
  • le surpoids et l’obésité ;
  • l’hyperlipidémie (présence de graisse dans le sang) ;
  • l’athérosclérose (maladie des artères) ;
  • l’insuffisance rénale ;
  • les maladies neurologiques (Alzheimer, sclérose en plaques) ;
  • le syndrome d’apnées du sommeil.

Les causes chimiques, médicamenteuses et endogènes

La consommation de certains médicaments provoque des effets secondaires sur l’organisme. Et cela peut être un facteur déclencheur de l’impuissance masculine. La prise de certaines substances notamment les antidépresseurs et les anxiolytiques peut être à l’origine de ce trouble.

Il y a aussi les facteurs endogènes comme le fait de consommer des drogues (héroïne, cocaïne), le tabac ou de l’alcool qui sont considérés comme des facteurs à risque de l’impuissance. De plus, certains perturbateurs endocriniens comme les pesticides et d’autres polluants de synthèse peuvent également à l’origine de troubles de l’érection.

Les causes psychologiques et psychosociales

Il s’agit des principales causes de l’impuissance masculine. C’est une situation à laquelle sont confrontés les hommes jeunes de moins de cinquante ans qui ne souffrent d’aucune pathologie. Nous pouvons citer : le stress, la fatigue, la dépression ou l’anxiété.

Il existe également des causes psychosociales comme la peur de l’échec ou l’angoisse liée à la performance sexuelle. À cela s’ajoute également le manque de communication avec son partenaire, le conflit conjugal, l’usure du couple comme causes non négligeables de l’impuissance masculine.

Quelles sont les conséquences de l’impuissance chez l’homme ?

L’insuffisance érectile n’est pas sans conséquence que ce soit pour le patient ainsi que pour sa compagne. Cette pathologie peut mener à :

  • une perte d’estime de soi ;
  • un sentiment de honte ;
  • une anxiété chronique ;
  • une dépression.

Notons également que l’impuissance peut détruire l’intimité sexuelle d’un couple et entrainer un évitement du contact physique entre les deux partenaires. Pour ce qui est du partenaire, elle peut avoir le sentiment de ne plus être désirée.

Comment guérir l’impuissance chez l’homme ?

nn
Il existe plusieurs solutions pour soigner l’impuissance masculine. Découvrons-les ensemble.

Avoir recours à un traitement thérapeutique

Les options thérapeutiques qui permettent de combattre la dysfonction érectile d’origine psychologiques. Il revient de faire un choix en tenant compte de la sévérité du trouble, sa cause et le choix du patient et de sa partenaire. Voici les traitements qui pourraient vous être proposés :

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : elle permet d’identifier les processus de pensée destructeurs et de développer des méthodes pour y faire face ;
  • La thérapie de couple : elle consiste à créer un environnement neutre pour améliorer la communication ;
  • La sexothérapie : elle se concentre uniquement sur l’acte sexuel ;
  • La thérapie psychosexuelle : elle est semblable à la thérapie de couple dans la mesure où elle implique votre partenaire.

Il revient au médecin de choisir la thérapie qui sera la plus adaptée à votre cas pour guérir l’impuissance de cause psychologique.

Prendre des médicaments

Il est aussi possible de traiter la dysfonction érectile en prenant des médicaments. Ces derniers sont des inhibiteurs de la PDE-5 et fonctionnent en augmentant le flux sanguin vers le pénis. Ce sont des pilules qui ont fait leurs preuves et demeurent toujours efficaces quand leur prescription est supervisée par un médecin. Il s’agit principalement :

  • du sildénafil (Viagra) ;
  • du tadalafil (Cialis) ;
  • du vardenafil (Levitra) ;
  • du avanafil (Spedra).

Grâce à ces traitements médicaments, 65 à 70 % des hommes retrouvent ainsi une fonction érectile de qualité.

Si après avoir utilisé ces pilules vous n’avez aucune satisfaction, il existe une médication qui peut être délivrée directement dans le pénis, au niveau intracaverneux. Il s’agit de l’injection d’alprostadil qui peut être utilisé seul ou combiné avec la papaverine et la phentolamine. Dans plus de 70 % des cas, ces injections sont efficaces.

Utiliser la pompe à pénis

Dans le cadre de traitement de l’impuissance masculine, il existe des dispositifs dont le fonctionnement repose sur une pompe à vide. Leur nom ? Pompes à pénis. Elles créent une pression négative dans le pénis ce qui va forcer le sang à entrer dans l’organe. Les pompes à pénis peuvent être manuelles ou fonctionner sur piles.

Pour vous servir d’une pompe à pénis, il faut avant tout lubrifier votre pénis. Ensuite, il faudra placer votre pénis dans le cylindre et pompé en appuyant sur le bouton en haut du cylindre. Une fois l’érection obtenu, un anneau de constriction est fixé à la base de la tige pour empêcher le sang de s’échapper.

Vous aurez ainsi une éjaculation normale, mais l’érection ne disparaîtra pas tant que l’anneau restera en place. Toutefois, évitez de laisser l’anneau en place pendant plus de 30 minutes afin de limiter les effets secondaires.

Opter pour des implants péniens

Cette technique consiste à insérer dans les deux parties du pénis des tiges permettant de le rendre assez puissant pour une activité sexuelle. Ces tiges peuvent être soit en silicone ou être composées d’un noyau métallique. L’implant est toujours en état de semi-érection et peut être ajusté pour les rapports sexuels. Il est installé au moyen d’une opération chirurgicale.

L’avantage de cette solution est qu’il est plus simple que les autres traitements, et ce, avec moins de risques de chirurgies réparatrices futures. Le souci avec l’implant pénien est que beaucoup d’hommes trouvent l’état « d’excitation constante » inconfortable ou gênant dans la vie quotidienne.

Avoir recours aux remèdes naturels

Vous avez aussi la possibilité de retrouver une érection vigoureuse avec les remèdes naturels comme :

  • le gingembre ;
  • les huîtres ;
  • le chocolat ;
  • les fruits ;
  • le vin rouge.

Ces différents aliments ont des propriétés aphrodisiaques capables d’aider les individus qui souffrent des troubles de l’érection. Le jus de betterave est aussi efficace et traite l’impuissance masculine. Il favorise la bonne circulation du sang dans votre pénis, car il est très riche en antioxydants et en vitamines.