Prise de sang sans ordonnance : dans quels cas est-ce valable ?

368

Les analyses sanguines peuvent être sollicitées pour établir un diagnostic ou surveiller l’évolution d’une maladie. La majorité d’entre elles sont réalisées sous prescription médicale. Mais il y a quand même des situations dans lesquelles une prise de sang peut se faire sans ordonnance. Comme dans le cas des personnes ayant l’habitude de faire des examens réguliers pour un suivi de leur état de santé. Mais il y a aussi d’autres cas, qui permettent la prise de sang sans ordonnance. Pourquoi faire une prise de sang ? Avant de les citer, découvrez d’abord pourquoi faire une prise de sang. Dans quelles situations la prise de sang sans ordonnance sont-elles acceptées ? 

Pourquoi établir une prise de sang ? 

Une prise de sang peut être recommandée ou demandée pour un dépistage ou simplement une prévention. Une prise de sang sans ordonnance ou avec peut être envisagée dans les cas suivants. En fait, plusieurs raisons peuvent amener une personne à effectuer un examen sanguin : 

Lire également : Les solutions proposées par les pharmaciens pour les troubles digestifs

  • Vérifier, poser ou affiner un diagnostic
  • Trouver une explication suite à un ou plusieurs symptômes pathologiques

La prise de sang peut aussi se faire dans le cadre d’un dépistage de certaines sérologies, dont l’hépatite C ou encore le VIH. Ce dépistage est couvert à 100% par la sécurité sociale. 

Une prise de sang peut aussi être demandée par les autorités afin de vérifier si le sang contient ce l’alcool, de stupéfiants, de métaux, etc. 

A lire également : Consultation angiologue sans ordonnance : est-ce possible ?

Si un professionnel de santé soupçonne une grossesse, il prescrit une prise de sang. Cet examen est réalisable dès le 10e jour de la grossesse. 

Dans quelles situations la prise de sang sans ordonnance sont-elles acceptées ? 

La prise de sang sans ordonnance est généralement moins courante. En fait, la plupart des laboratoires d’analyses demandent, voire exigent une prescription médicale pour pouvoir effectuer un examen sanguin. Cependant, il y a des cas d’exception où cela peut être autorisé. 

Autosurveillance médicale

Dans le cadre d’une autosurveillance médicale, certaines personnes qui souffrent de maladies chroniques ou d’autres conditions, telles que :

  • Le diabète
  • Les troubles thyroïdiens
  • Les problèmes rénaux
  • Les problèmes hépatiques

Ces situations nécessitent un suivi régulier. Dans certains cas, les laboratoires autorisent ces patients à faire des prises de sang même sans prescription médicale. Ces personnes peuvent donc établir un examen sanguin quand elles le souhaitent. Cela permet de contrôler régulièrement :

  • Leur glycémie
  • Leurs niveaux d’hormones 
  • Leurs niveaux de bilirubine
  • Leurs niveaux de créatinine

Tests de dépistage général

Il vaut mieux prévenir que guérir. Les personnes qui souhaitent vérifier leur état de santé et évaluer leurs fonctions vitales peuvent demander de faire un bilan sanguin complet. Pour cela, vous pouvez demander à votre médecin de vous attribuer une ordonnance pour pouvoir le faire ou simplement venir dans les laboratoires sans ordonnance. Normalement, les laboratoires ne doivent pas s’y opposer quand il s’agit de tests de dépistage généra permettant de connaître : 

  • Le taux de cholestérol
  • Le taux de glycémie
  • La fonction hépatique

Test de grossesse ou de fertilité

Les tests de grossesse vendus dans les pharmacies sont faciles à utiliser et ne nécessitent pas de prise de sang. Ces tests déterminent la présence de l’hormone hCG dans l’urine, ce qui indique une grossesse. Par contre, dans le cas des tests de fertilité, une prise de sang est nécessaire. Celle-ci est idéale pour évaluer la fonction ovarienne et les paramètres hormonaux comme :

  • Le dosage de l’hormone lutéinisante (LH)
  • L’œstradiol   

Autotests

Les autotests consistent à prélever un échantillon sanguin à domicile, sans avoir besoin de se rendre dans un laboratoire. L’acquisition de ces autotests sanguins ne nécessite pas une ordonnance. Avec ces autotests, vous pouvez mesurer :

  • Votre taux de glycémie
  • Votre taux de cholestérol
  • La présence de l’hormone hCG

Tests de dépistage des maladies sexuellement transmissibles

Dans les centres d’analyses, qu’il s’agisse d’un laboratoire, d’une clinique spécialisée ou d’un centre de santé sexuelle, des tests spécifiques peuvent être accordés sans ordonnance comme les tests de dépistage des maladies sexuellement transmissibles (MST), telles que :

  • Le VIH
  • Le syphilis
  • La chlamydia
  • La gonorrhée

 Cette stratégie est mise en place afin d’encourager le dépistage et de promouvoir la santé sexuelle. Le dépistage se fait surtout de manière confidentielle. Les tests de dépistage de MST peuvent inclure :

  • Des analyses sanguines
  • Des prélèvements locaux (écouvillons urétraux ou vaginaux)
  • Des prélèvements urinaires 

Mis à part les avantages d’une prise de sang sans ordonnance, elle présente aussi des inconvénients. L’interprétation des résultats, par exemple, peut être difficile. Avec une prise de sang sans ordonnance, vous ne bénéficiez pas d’un remboursement. À noter que les analyses de sang sont couvertes de 60 à 100% par l’assurance maladie.