Quelle quantité d’alcool puis-je boire pendant un régime ?

1275

Vous avez envie de brûler des calories. Vous savez déjà à quoi vous en tenir : une alimentation équilibrée et diversifiée. Toutefois, vous avez également besoin d’une bonne hydratation pour réussir le pari et donc, éviter les boissons alcoolisées. Cela vous semble peut-être un peu difficile et vous vous demandez quelle quantité d’alcool vous faut-il prendre pendant le régime. Trouvez dans cet article des conseils diététiques pour y parvenir ainsi que quelques inconvénients de la prise de l’alcool.

Respectez les règles diététiques

Lorsque vous êtes habitués à prendre de la boisson alcoolisée, il est difficile d’arrêter de boire du jour au lendemain. La prise de l’alcool ne doit pas être pour vous une obligation. Parfois, vous prenez de l’alcool ou du vin pour accompagner votre nourriture. La raison est très simple : le vin fait partie intégrante de la gastronomie.

A lire aussi : Est-ce que le stress brûle des calories ?

Cependant, vous devez opter pour des alcools moins caloriques. Ces types d’alcools ne vous feront pas grossir. Vous pouvez préférer du vin rouge qui possède moins de calories que la bière. En effet, le vin rouge possède 82 kcal tandis que la bière en contient 150 voire 200 kcal. De même, vous devez tirer un trait sur des boissons comme :

Pour un régime dont le but est de vous amincir, évitez les matières grasses si vous prenez parfois de l’alcool. Cela vous permet de ne pas rajouter des calories à votre organisme. Il est donc tout à fait possible de prendre un peu d’alcool quand on est en régime. Mais l’essentiel est de prendre une quantité très raisonnable pour ne pas grossir le ventre.

Inconvénients de la prise de l’alcool pendant le régime

Vous savez désormais que vous pouvez prendre de l’alcool de façon modérée en faisant attention à son apport en calorie. Cela ne veut pas dire qu’il faut impérativement le faire. La prise quotidienne de l’alcool en régime amincissant n’est pas sans conséquence.

L’alcool ralenti l’élimination des graisses

Les conséquences de la prise quotidienne de l’alcool peuvent s’observer à plusieurs niveaux. En réalité, l’alcool concourt au ralentissement de l’élimination des graisses. Pire, il participe à la production de calories qui freinent le bon fonctionnement de l’organisme. En effet, les calories qu’apporte l’alcool à l’organisme sont nombreuses. Ainsi, pendant qu’un gramme de sucre apporte 4 kcal, l’alcool, lui en apporte 7. L’autre aspect à prendre en compte est que l’alcool n’apporte que des calories vides. Cela signifie qu’elles sont : dépourvues de tous éléments nutritifs qui permettraient à l’organisme de les utiliser.

Ce faisant, l’alcool sera dans l’incapacité de les métaboliser et ne pourra donc pas fabriquer de l’énergie ou autre. En réalité, la prise quotidienne d’alcool diminue l’élimination des graisses. Ce qui justifie cela est que les calories que fournit l’alcool sont généralement vites éliminées avant les autres. On observe alors au niveau du ventre, le stockage des graisses non éliminées. L’alcool pousse, en réalité, à manger du n’importe quoi. Ainsi, il influe sur l’alimentation.

L’alcool déshydrate l’organisme

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’alcool déshydrate l’organisme. C’est pourquoi l’on conseille dans ce cas de boire beaucoup d’eau pour se réhydrater. Étant considérée comme la boisson la moins calorique, l’eau permet à l’organisme de suffisamment se réhydrater. Ce n’est donc pas anodin de conseiller l’alternance de l’alcool et de la boisson. C’est parce que lorsque vous buvez de l’alcool, ce dernier vous déshydrate sérieusement. Et pour qu’il y ait le retour à la normale, il vous faudra boire beaucoup d’eau.

Par ailleurs, pour réussir son régime, il est : conseillé de manger sain et équilibré. Cependant, ceux qui prennent des boissons alcoolisées mangent moins sainement, selon une étude. Ils se refusent de prendre des aliments renfermant du lait.  Alors, ils optent pour des aliments qui ont une teneur élevée en graisse. Il convient de vous notifier que la prise de l’alcool dans une période de régime n’est pas la meilleure solution. Il importe de respecter les règles de la diététique pour ne pas faire des efforts vains. Aussi, vous ne devez pas perdre de vue que l’alcool ralenti l’élimination des graisses et expose ainsi à d’autres maladies.

Les types d’alcool à privilégier pendant un régime

Maintenant que vous connaissez les inconvénients de la prise d’alcool durant un régime, il est temps de parler des types d’alcool à privilégier pour minimiser les dégâts sur votre perte de poids. Certains alcools sont effectivement moins caloriques et ont donc moins d’impact sur votre balance.

Le vin blanc compte parmi les alcools les plus faibles en calories. Il propose une variété de goûts très étendue qui satisfera toutes vos envies gustatives. On peut noter le fait qu’un verre standard (150 ml) contient environ 120 kcal. Sa teneur élevée en antioxydants permettrait de lutter contre le stress oxydatif.

Si vous êtes plutôt amateur de bière, optez pour la bière blonde qui est moins calorique que ses consœurs. Elle serait même considérée comme l’une des boissons alcoolisées les plus légères avec son taux d’alcoolémie situé entre 4% et 5%. En général, un verre mesure jusqu’à 250 ml et contient environ 100 kcal. Attention aux autres types de bières telles que la brune ou encore la triple qui peuvent contenir jusqu’à deux fois plus de calories.

L’eau-de-vie/whisky n’a pas une réputation flatteuse dans le monde diététique puisqu’elle est riche en sucres. Ce qui n’est pas exactement vrai si on prend du whisky simple ou un autre type d’alcool comme l’eau-de-vie de fruits. Ces alcools ne contiennent effectivement quasiment pas de sucre. Ils sont donc à privilégier si vous tenez à votre régime.

Il est tout à fait possible de prendre de l’alcool pendant un régime, mais avec modération et en faisant attention aux types d’alcool ingérés pour minimiser les dégâts sur la balance. Le vin blanc, la bière blonde ainsi que l’eau-de-vie/whisky sont des exemples d’alcools faibles en calories qui peuvent être consommés sans trop interférer avec votre perte de poids. Il est aussi recommandé de boire beaucoup d’eau entre deux verres afin de réduire le risque lié à la déshydratation provoquée par l’alcool.

N’oubliez pas que même ces boissons doivent être prises avec modération car elles restent des alcools et leur abus peut avoir des effets néfastes à long terme sur votre santé physique et mentale.

Astuces pour limiter la consommation d’alcool tout en profitant de la vie sociale

Si vous êtes déterminé à limiter votre consommation d’alcool tout en profitant de la vie sociale, voici quelques astuces qui pourraient vous aider.

Lorsque vous sortez avec vos amis ou vos collègues, choisissez une boisson non alcoolisée comme un soda, un jus de fruit ou encore un verre d’eau pétillante. Vous pouvez aussi opter pour les cocktails sans alcool qui sont une alternative intéressante aux sodas traditionnels.

Avant toute sortie, fixez-vous des limites sur le nombre maximum de verres que vous pouvez boire durant la soirée et tenez-y-vous fermement. Une fois atteint ce quota, passez à l’eau ou aux sodas non alcoolisés.

Essayez aussi de prendre votre temps lorsque vous buvez. Effectivement, plus on boit rapidement et moins on prend conscience du nombre de verres ingérés. Boire lentement permet aussi d’apprécier pleinement sa boisson et ainsi éviter le besoin compulsif d’en commander une autre immédiatement après avoir fini son premier verre.

L’activité physique est une excellente manière de se divertir tout en restant loin des boissons alcoolisées. Si cela ne fait pas partie intégrante du programme prévu lors de votre sortie nocturne, par exemple, pourquoi ne pas suggérer à vos amis de danser ? Cela peut être très amusant dans un environnement festif et vous aider à rester actif tout en évitant l’alcool.

Limiter sa consommation d’alcool ne signifie pas que vous devez renoncer à votre vie sociale. Vous devez prendre conscience des effets négatifs qu’une forte consommation peut avoir sur votre régime et adopter une attitude responsable face à l’alcool. Les astuces énoncées ci-dessus sont là pour vous aider dans cette démarche, mais le plus important reste avant tout la volonté et la détermination de limiter sa consommation.