Comment valider votre DPC pharmacien ?

1552
man in white dress shirt holding white box

Quand on exerce un métier de pharmacien, il est obligatoire de compléter son DPC. En effet, le DPC permet à tout professionnel de santé de maintenir et d’actualiser les connaissances et compétences liées à l’exercice de sa fonction. Il lui permet également d’améliorer ses pratiques afin d’assurer la sécurité de ses patients. Pour valider son DPC, il est important de suivre une démarche efficace. Dans cet article, retrouvez la méthode qui vous permet de valider votre DPC pharmacien.

Suivre une formation DPC pour pharmacien

La formation DPC est utile et permet à tout professionnel d’acquérir toutes les connaissances nécessaires. Au cours de cette formation, vous serez amené à apprendre les nouvelles pratiques du métier et les notions qui ont été récemment intégrées. De plus, il faut savoir que cette formation vise à améliorer la qualité des traitements que vous proposez à vos clients ainsi qu’à améliorer leur prise en charge.

A lire en complément : Quel site pour se faire accompagner dans votre parcours de soin ?

Au cours de cette formation, vous serez donc amené à développer et à améliorer vos compétences et vos connaissances. La formation au DPC est en effet un excellent moyen pour faire évoluer facilement et rapidement sa carrière. En effet, la formation vous permet d’approfondir certaines connaissances spécifiques et par la même occasion approfondir des compétences qui vous seront utiles à votre quotidien de pharmacien. Il est également possible de prétendre à une évolution de sa carrière grâce à une formation en DPC. Enfin, la formation DPC peut être financée par l’ANDPC.

Suivre une action d’évaluations des pratiques professionnelles.

L’évaluation des Pratiques professionnelles consiste en l’analyse de la pratique professionnelle en référence à des recommandations et selon une méthode. Cette évaluation permet de s’assurer que les différentes pratiques effectuées dans l’exercice de ses fonctions sont conformes à ceux attendus. Noter qu’il est possible de faire une évaluation de pratique professionnelle en ayant référencé à des informations validées qui peut être soit scientifique, soit éthique ou encore organisationnelle.

A voir aussi : Fabriquer son propre e-liquide

four people inside mart

Grâce à l’Évaluation de Pratique professionnelle, on mesure les pratiques professionnelles réelles. Aussi, on effectue une comparaison à une pratique attendue et on met en œuvre des actions d’amélioration visant à faire converger la pratique réelle vers la pratique de référence attendue.

Pour réaliser une EPP, vous avez la possibilité d’utiliser des critères proposés par des sociétés professionnelles. Vous avez aussi la possibilité de mettre en place des critères qui vous permettront de réaliser une auto-évaluation.

La gestion de risques

La gestion des risques vous permet d’analyser et de détecter les risques dans le but d’entreprendre des actions visant à limiter leur conséquence. Elle vise aussi à éviter leur répercussion. Pour un DPC, il est en effet important de faire une action de gestion de risque. Cela dans le but de garantir la sécurité de vos patients. Sachez que dans le processus de validation de votre DPC, la gestion de risque est très importante.

Comment valider son DPC ?

Pour avoir la possibilité de valider votre DPC, il faudra nécessairement que vous effectuiez l’une des trois actions précédentes. Vous avez donc la possibilité de valider votre DPC en suivant une formation continue et effectuant une évaluation des pratiques professionnelles. Il faudra donc suivre deux actions de types différents sur une période de trois ans. Notez que les actions de DPC sont en effet conduites par l’Agence National du DPC qui regroupe des conseils et commission de sociétés savantes.

Le DPC est-il important

Il faut savoir que DPC est d’une grande importante puisqu’il permet de s’assurer de l’efficacité d’un pharmacien. Il permet de faire évoluer et par la même occasion actualiser les compétences et les connaissances du professionnel. De même, le DPc sera d’un grand atout pour l’avancement de la carrière de sa carrière.

Par ailleurs, vous devez savoir que le DPC constitue une obligation légale et triennale pour l’exercice de sa fonction. Il est donc nécessaire d’assurer une action de formation DPC, d’évaluation de pratique professionnelle ou de gestion des risques. Vous pouvez facilement valider votre DPC grâce à un organisme de formation référencé auprès de l’ANDPC.

Les avantages de la validation de son DPC pour un pharmacien

La validation de son DPC permet à un pharmacien d’être reconnu comme professionnel compétent et sérieux. Cela peut renforcer la confiance de ses patients dans sa capacité à les conseiller sur leur santé. Si vous êtes salarié, une formation validée et inscrite au DPC pourrait être bénéfique pour votre évolution professionnelle.

Effectivement, cela pourrait avoir un impact positif sur l’évolution de la carrière du pharmacien ainsi que sur le montant de sa rémunération. Valider son DPC est aussi un moyen important pour tout pharmacien qui souhaite s’engager dans une démarche qualité en vue d’une certification ou encore d’un label tel que celui délivré par l’AFNOR.

Pensez à bien souligner qu’il existe différentes façons de valider son DPC : formations en présentiel ou à distance, autonomie pédagogique, échanges entre pairs… Les choix sont divers et dépendront des préférences et contraintes logistiques de chacun.

Les conséquences en cas de non-validation de son DPC pour un pharmacien

La validation du DPC est une étape incontournable pour tout pharmacien qui souhaite exercer sa profession en toute légalité. Effectivement, le non-respect de cette obligation peut entraîner des conséquences fâcheuses et coûteuses.

Un pharmacien qui ne valide pas son DPC risque une suspension de son droit d’exercice, ainsi qu’une sanction financière pouvant aller jusqu’à 7 500 euros.

Les conséquences peuvent être encore plus lourdes si le pharmacien n’a pas validé ses obligations DPC depuis plusieurs années. Effectivement, dans ce cas-là, il pourrait se voir radié de l’Ordre National des Pharmaciens (ONP). Cette situation pourrait avoir aussi un impact sur la réputation professionnelle du concerné.

Pensez à bien prendre cette démarche très au sérieux afin d’éviter toutes ces conséquences néfastes. Pensez à bien vous informer sur vos obligations légales en matière de formation continue et surtout à respecter scrupuleusement ces exigences.

En définitive, ne pas valider son DPC revient à mettre en péril sa carrière et même sa réputation personnelle. Les pharmaciens doivent donc inscrire cette étape dans leur agenda annuel comme une priorité absolue s’ils souhaitent continuer à exercer leur métier avec compétence et satisfaction.