Quelle formation pour devenir masseur ?

1

Le masseur répand le bien-être du bout des doigts. Il maîtrise diverses techniques de manipulation corporelle pour apporter de la relaxation.

Manon, Kim et Julien nous parlent d’une profession sensorielle en forte croissance.

A voir aussi : Comment soigner une entorse de la cheville naturellement ?

Quelle est la profession du masseur ?

Manon : Je travaille dans un SPA réputé depuis trois ans. Je pratique des massages sur une clientèle exigeante.

Julien : Je suis un masseur sportif. Je suis le gars qu’on appelle pour soulager les bobos après les combats musculaires.

A lire également : Comment alterner aspegic et Doliprane ?

Kim : Je suis sur mon compte depuis 18 mois. Je masse les gens à la maison et intervient dans un hôpital. J’apporterai de la douceur aux personnes touchées.

Qu’ est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Julien : J’aime l’idée de faire le bien. J’aide l’athlète à ne pas abandonner ses rêves de compétition.

Kim : Je rencontre des gens très différents et j’ai un moment de détente avec eux partager.

Manon : Je m’occupe directement des corps de clients. Je dénoue la tension et apporte une plus grande paix intérieure.

Qu’ est-ce qui vous plaît le moins dans votre travail ?

Manon : Je travaille avec une clientèle pointilleuse qui ne pardonne aucune approche. Il n’est pas toujours facile de tisser un lien de courtoisie.

Julien : Je suis souvent confondu avec un physiothérapeute. Cependant, nos champs d’action sont différents.

Kim : L’avantage des massages est temporaire. Je veux soulager la souffrance plus profondément.

Quelles sont les qualifications requises pour exercer cette profession ?

Kim : Précision pour permettre la manipulation avec le bon équilibre. Une bonne relation me semble importante, vous n’êtes pas satisfait de masser, très souvent la personne utilise ce moment pour se confier.

Julien : Il faut être constant et en forme.

Manon : L’occupation exige douceur et discrétion.

Comment est la formation pour devenir un masseur ?

De nombreux cours de formation sont disponibles à partir du 3ème et jusqu’à cinq ans après l’obtention du diplôme. Vous pouvez accéder à la profession d’un masseur avec un GAP esthétique, complété par un BP ou un BTS ou une formation professionnelle spécialisée. Le PQP du praticien SPA a une bonne reconnaissance dans l’industrie. De nombreuses spécialités de massage sont proposées, notamment des massages suédois, balinais et ayurvédique.

Y a-t-il une concurrence pour mener à bien ce métier ?

Non.

Y a-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

« Oui. Ce sont de nombreux médecins généralistes ou spécialistes pour une approche de massage particulière.

Quel salaire et combien gagne un masseur ?

Le salaire d’un débutant tourne autour du SMIC. Le masseur de son compte ou expérimenté peut espérer que les ventes vont augmenter.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui voudraient exercer cette profession ?

Manon : Choisissez une formation qui met l’accent sur la pratique. Vous apprendrez beaucoup de la profession en massant.

Kim : Soyez à l’aise avec le corps humain. Les gens vont se déshabiller devant vous, il faut du courage d’accepter des mains inconnues sur eux-mêmes. être également prêt à toucher les personnes de tout âge et composition morphologique.

Julien : La profession offre des possibilités très différentes. Ce n’est pas la même chose d’être un masseur dans un salon de beauté, un spa ou une maison de soins infirmiers. Nous devons aller à ce qui vaut pour vous.